Li Wenliang, le martyr du coronavirus – Reportage

Il était l’un des premiers médecins chinois à avoir sonné l’alarme à Wuhan en décembre, ce qui lui avait valu d’être accusé par les autorités de propager des « rumeurs ».  Arrêté par la police, puis réhabilité, le docteur Li Wenliang est mort jeudi soir, terrassé par le coronavirus. Retour sur son histoire.

Laisser un commentaire