Les scientifiques ont découvert une nouvelle cause de décès par coronavirus

Le manque de vitamine D dans le corps peut provoquer des décès élevés dus au COVID-19 dans un certain nombre de pays, selon des scientifiques de la Fondation de l’hôpital Queen Elizabeth et de l’Université de l’Est en Grande Bretagne. Leur étude est publiée dans la revue Research Square.

Il est à noter que les scientifiques ont comparé les niveaux moyens de vitamine D chez les citoyens de 20 pays européens avec les statistiques de mortalité de COVID-19.

Il s’est avéré que dans les pays où les citoyens ont une carence en vitamine D, le nombre de décès est plus élevé. La carence en vitamine D est le plus souvent observée chez les personnes âgées.

Selon l’étude, un niveau de vitamine particulièrement bas a été enregistré chez les résidents d’Espagne, d’Italie et de Suisse.

Source: « The role of Vitamin D in the prevention of Coronavirus Disease 2019 infection and mortality »

Cet article a été publié dans Santé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire